Projet scientifique

Fondé en avril 1959 par Jacques Scherer, le Centre de Documentation Théâtrale, d’abord rattaché à la Faculté des Lettres de la Sorbonne, se constitue à ses débuts à partir de l’acquisition par la Sorbonne, avec l’aide du CNRS, de la bibliothèque personnelle du metteur en scène Gaston Baty. Rapidement, le Centre de Documentation Théâtrale entreprend un travail de collecte des travaux de recherche portant sur le théâtre avant d’étendre ses collections à l’ensemble des arts du spectacle (théâtre, cirque, théâtre lyrique, mime, danse, marionnettes, music-hall, magie, performance, etc.), couvrant les périodes de l’Antiquité à nos jours. Le Centre de Documentation Théâtrale est depuis l’origine lié à l’Institut d’Etudes Théâtrales, co-fondé par Jacques Scherer et Raymond Lebègue, en 1959.

bibl_Gaston_Baty vers 1960

La bibliothèque lors de son installation à Censier, en 1966

Avec la création de la Sorbonne nouvelle en 1971 et le déménagement sur le site Censier dès 1965, le Centre de Documentation Théâtrale, devenu Bibliothèque Gaston Baty, connaît un nouveau développement : politique documentaire axée sur l’actualité, acquisition de fonds patrimoniaux et de l’essentiel des parutions françaises et étrangères, comprenant des monographies, des périodiques et des travaux de recherche, des collections iconographiques, des supports multimédias, des programmes et des brochures, ainsi que des affiches sur les arts du spectacle.

Depuis sa création, la bibliothèque complète progressivement ses collections avec l’achat d’ouvrages patrimoniaux (éditions originales des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles notamment), d’éditions rares, numérotés ou dédicacées. Outre ces acquisitions régulières, la bibliothèque Gaston Baty a reçu sous forme de legs ou de don d’importants fonds, parmi lesquels on peut citer le fonds Pierre Féret, le fonds Bernard Dort ou encore le fonds Radio-France. La bibliothèque collecte de plus des tapuscrits inédits, offerts par les auteurs.

La bibliothèque conserve également tous les travaux de recherche, thèses, maitrises, DEA, masters en théâtre ainsi qu’en cinéma soutenus au sein de l’Université Paris 3 ou offerts par des chercheurs extérieurs.

Renommée Théâtrothèque Gaston Baty depuis 2012 afin de valoriser la pluralité des supports documentaires conservés (imprimés, iconographie, multimédia, archives), ce centre de documentation et de recherche unique dans le parc universitaire français est au carrefour des pratiques, de la théorie et de la pédagogie.

La Théâtrothèque Gaston Baty est liée aux activités de l’Institut de recherche en études théâtrales (IRET) et accompagne les divers projets du laboratoire (soutien documentaire, organisation d’événements scientifiques, actions de médiation auprès des publics).

Les collections Arts du spectacle de la Sorbonne nouvelle ont obtenu le label CollEx en 2018.

collex-logo-horizontal-couleurs

Accès à Virtuose + (catalogue de l’Université Sorbonne nouvelle)

Accès au Sudoc (catalogue national des établissements de l’enseignement supérieur)

 Contacter la Théâtrothèque : tgb@sorbonne-nouvelle.fr


 

 

Bibliographie

 
  • Céline Hersant, « La Théâtrothèque Gaston Baty »Secolul 21, 2017.
  • Numéro spécial de la revue Registres« Études théâtrales / 1. Les origines », n° 18, 2015 :
      • >>> Céline Hersant, Catherine Treilhou-Balaudé, « Études théatrales : les années de genèse (1957-1971) »
      • >>> Quentin Fondu, « Les études théâtrales : un nouveau champ de recherche ? »
      • >>> Oriane Littardi, « Au carrefour des savoirs et des pratiques : enquête sur les enseignements des premières années de l’Institut d’Études théâtrales »
      • >>> Sylvie Chalaye, Daniel Urrutiaguer, « Naissance et constitution d’un champ autonome d’enseignement et de recherches interdisciplinaires et interculturelles »
      • >>> Céline Hersant, « Tableau synoptique » (histoire des études théâtrales)
      • >>> « Bibliographie sélective », composée par Quentin Fondu et complétée par Céline Hersant et Catherine Treilhou-Balaudé
      >>> « Cahier photographique (documents de la théâtrothèque Gaston-Baty) », cahier préparé par Céline Hersant et Catherine Treilhou-Balaudé
  • Colette Scherer, Catalogue raisonné du Fonds Pierre Féret de la Bibliothèque Gaston Baty, direction et préface (rédaction: Jean Villiers), Chalons-sur-Marne : Centre National des Arts du Cirque, 1987 (Cahiers des arts du cirque, 1.)
  • Colette Scherer, Catalogue des ouvrages antérieurs à 1800, Paris: Université de la Sorbonne Nouvelle- Paris 3, 1985, Cahiers de la bibliothèque Gaston Baty.
  • Colette Scherer, « Une mine africaine à Censier: la Bibliothèque Gaston Baty »Théâtre / Public, 158, mars-avril 2001.
  • Colette Scherer, « Le Fonds Bernard Dort de la Bibliothèque Gaston Baty » (texte de la communication prononcée au « Colloque Bernard Dort, un individu singulier », Cerisy-la Salle, 10-17 septembre 1998), Théâtre / Public, 145, janvier 1999.
  • Colette Scherer, Catalogue des pièces de théâtre africain en langue française conservées à la Bibliothèque Gaston Baty, Paris : Presses de la Sorbonne nouvelle, 1995 (Cahiers de la Bibliothèque Gaston Baty, n° 3).
  • Colette Scherer, « Documentation théâtrale et musicologie à la Bibliothèque Gaston Baty »Revue internationale de musique française, 5, juin 1981.
  • Colette Scherer, « Recherche théâtrale et documentation à la Bibliothèque Gaston Baty », (Catalogue raisonné des thèses et travaux inédits sur les arts du spectacle entrés à la Bibliothèque Gaston Baty depuis sa création en 1959), Revue d’Histoire du Théâtre, (11 livraisons : 1972,1-1973, 4 -1976, 2 -1979,1-1981,4 -1983, 4 -1987,4 -1992,4 -1997,2,3,4 – 2000,3 – 2004,3).
Haut de page